Techniques d’identification de l’amiante : Microscopie électronique à transmission (MET)

Pour toute information, contactez dès maintenant notre équipe au :

Laboratoire analyse amiante Toulon

Cette méthode est mise en œuvre d’office lors de recherche d’amiante au sein de matériaux non fibreux ou dans l’air. On l'utilise pour identifier l’amiante lorsque la technique de MOLP atteint ses limites ou pour compléter celle-ci.

La Microscopie Electronique à Transmission (MET), et notamment celle équipée d’un analyseur en dispersion d’énergie des rayons X (META), possède l’avantage de générer un résultat d’analyse particulièrement exhaustif.

En effet, ce dispositif qui suit les prescriptions de la norme NF X 43-050, détermine avec davantage de précision si de l’amiante est présent ou non dans le matériau ou le prélèvement d’air étudié.

Ses lentilles électromagnétiques permettent un grossissement jusqu’à x 10 000, voire x 20 000.

Mieux encore, la MET offre un large éventail de possibilités pour étudier les fibres d’amiante de manière plus approfondie.

Ainsi, cette méthode d’analyse par électrons peut être orientée sur la morphologie, la structure cristallographique des fibres et même sur leur composition chimique, optimisant l’analyse d’amiante pour une gestion encore plus maîtrisée des risques.

Cet atout certain explique pourquoi la technique d’identification de l’amiante par microscopie électronique à transmission (MET) est utilisée pour rechercher les fibres d’amiante dans l’air.

S’il n’était pas possible d’avoir recours à une technique d’identification aussi sophistiquée que la MET, la présence dans l’air de ce dangereux polluant, dont les fibres sont invisibles à l’œil nu, serait totalement indétectable.  

We Lab
Nos partenaires

En construction...

Nos dernières actualités